4

Le livre du mois #2

Ce livre aurait du être le livre du mois de Juin mais par manque de temps et d’organisation il sera celui du mois de Juillet. Aujourd’hui je vous parle du roman de Zoe Sugg, youtubeuse anglaise, Girl Online.

girl online cover

Lycéenne gaffeuse et réservée, Penny a un secret. Sous le pseudo de Girl Online, elle confie ses secrets à son blog, devenu le rendez vous de toutes les adolescentes. Grâce à lui, peu à peu, Penny prend confiance en elle et sort de sa coquille. Mais quand elle tombe amoureuse de Noah et confie à ses lecteurs ses sentiments, le web s’emballe. Car Noah n’est pas n’importe quel garçon. Lui aussi a un secret. Un secret capable de déchaîner les passions. Et de transformer la popularité de Girl Online en un véritable calvaire…

Je l’ai lu en anglais car au moment de sa sortie, en novembre, il n’était pas traduit. Zoé n’a pas une plume difficile à comprendre, la lecture était donc très facile même en anglais. Aujourd’hui il est disponible en français (vous pouvez le trouver à la FNAC) mais si vous comprenez un peu l’anglais, lisez-le en VO. Ce n’est pas de la grande littérature et le lire en français risque de le démontrer encore un peu plus.

girl online

Malgré le vocabulaire et la façon d’écrire très simple ce premier roman reste un agréable moment. J’ai eu un peu de mal à accrocher lors des premiers chapitres. Après trois ans en fac de lettres, j’ai trouvé ce roman très enfantin. Puis finalement j’ai accroché aux personnages, à Penny et Eliott (son meilleur ami). J’ai été happé par son histoire d’amour avec Noah. Je voulais savoir comment tout cela finirait.

J’ai beaucoup aimé la mise en page également, plutôt ludique, avec des chapitres pour le blog bien séparés et les sms rédigés dans une bulle. Je ne sais pas si la mise en page de la traduction est la même par contre (si vous l’avez, dites le moi en commentaire).

girl online

Girl Online n’est pas le roman de l’année. Loin de là. L’écriture est facile, l’histoire aussi mais on se laisse prendre au jeu. C’est un livre parfait pour l’été. Sans prise de tête et il se lit en quelques jours. C’est un agréable moment passé dans ces pages, mais si vous êtes un accro de littérature je ne vous le conseille pas. Il y a peu de chance que vous accrochiez.

Et vous, vous l’avez lu ? Vous en avez pensé quoi ?

Bisous mes étoiles ❤

0

Ma semaine en image #85

Lundi 22 juin :

J’étais invitée avec d’autres blogueurs nantais par Le Voyage à Nantes afin qu’ils nous présentent le programme de la Nuit de Voyage à Nantes, la soirée d’inauguration. Je vous ai fait un article à ce sujet. Et merci à l’équipe pour l’accueil qui a été au top comme d’habitude.

Mercredi 24 juin :

Avant d’aller faire un petit tour aux soldes qui n’ont pas été très fructueux, je suis passée à la librairie Durance pour récupérer le nouveau livre de Giovanna Fletcher, Dream a Little Dream. J’étais trop heureuse de savoir qu’ils l’avaient, surtout que le site de Waterstone était en rupture de stock et je le voulais à tout prix.

 

Petite tenue du jour : Kimono, salopette, crop top et vans. Allez savoir pourquoi mais cette tenue m’a fait me sentir un peu californienne, surtout avec Blink 182 dans les oreilles.

Vendredi 26 juin :

Journée off ensoleillée c’est le combo parfait pour se mettre au soleil et commencer le livre de Giovanna. Je me suis déjà enfilée 100 pages et je l’adore ! Le lâcher a été compliqué mais je vais essayer de pas le finir en deux jours.

Et vous comment a été votre semaine ? 

Bisous mes petites étoiles ❤

0

Ma semaine en image #78

Lundi 27 avril :

IMG_3539

Conférence de presse aux Machines de l’Ile pour nous présenter le nouveau programme du Printemps des Nefs. Cette année encore la programmation s’annonce excellente. Si vous vous voulez voir ce qu’il vous attend, c’est ici.

Jeudi 30 avril :

IMG_3559

J’ai eu la chance d’interviewer Lewis, chanteur du groupe californien Fool’s Gold, dans le cadre de mon stage à SUN. C’était ma première expérience en anglais et c’était génial. Tous c’est déroulé à merveille, beaucoup mieux que je n’aurais pu l’imaginer. Je ne pensais pas me sentir aussi à l’aise en anglais. J’espère avoir la chance de réaliser d’autres interviews dans cette langue.

IMG_3561

J’ai reçu le livre de Carrie Hope Fletcher, chanteuse et youtubeuse anglaise. All I Know Now n’est pas un roman. C’est une collection d’anecdote où elle partage les moments les plus personnels de son adolescence et son expérience pour guider ceux qui pourrait être dans la même situation qu’elle à ce moment là. J’adore ces vidéos, elles sont toujours très inspirante. Carrie a une vision de la vie qui me parle, me touche et que je partage. Du coup, j’ai véritablement hâte de lire son livre. (Dès que c’est fait, je vous en parle c’est promis).

Et vous votre semaine ?

Bisous les petits loups ❤

3

Le livre du mois

Il y a quelques semaines je vous ai demandé sur les réseaux sociaux si vous préfériez un article à part pour la littérature ou si je devais l’introduire dans mes favoris. Plusieurs d’entre vous m’ont dit qu’un article à part entière serait mieux. Je suis vos conseils et je vous présente enfin, mon livre du mois, Le Syndrome E par Franck Thilliez.

le syndrome e

Un film mystérieux et malsain qui rend aveugle… Voilà de quoi gâcher les vacances de Lucie Henebelle, lieutenant de police à Lille. Cinq cadavres retrouvés atrocement mutilés… Il n’en fallait pas plus à la Criminelle pour rappeler le commissaire Franck Sharko, en congé forcé. Deux pistes pour une seule et même affaire qui va réunir Henebelle et Sharko. Des bidonvilles du Caire aux orphelinats du Canada, les deux nouveaux coéquipiers vont mettre le doigt sur un mal inconnu, d’une réalité effrayante et qui révèle que nous pourrions tous commettre le pire. Ceux qui ne connaissent pas le syndrome [E] ne savent pas de quoi ils sont capables…

Je n’avais plus lu de thriller depuis un long moment, pourtant j’adore une bonne enquête policière (j’ai commencé à lire en dévorant Agatha Christie). Ce livre m’a tout de suite happé. J’ai été prise dans l’histoire dès les premières pages. Il faut dire que l’intrigue est très bien ficelé et ne laisse pas le temps de s’ennuyer. On apprend beaucoup de choses mais de nouvelles questions apparaissent sans cesse. Souvent des explications, des théories sont nées dans mon cerveau et aucune n’a correspondu au dénouement final. Pourtant en regardant les séries policières je capte bien vite le coupable, pas dans ce livre.

le syndrome e

En plus d’être très bien ficelé au niveau de l’enquête, les personnages sont bien développés et ont tous une personnalité particulière et attachante. On sent les épreuves de leurs vies. On sent cet attachement malsain aux crimes et aux enquêtes. Ça apporte une tension encore plus palpable au livre.

L’histoire, la clé de tout, est juste incroyablement dessinée. Tout est cohérent. Franck Thilliez, l’auteur, a passé du temps à se documenter pour maintenir une crédibilité. S’attaquer au domaine scientifique est toujours un peu risqué mais les faits qu’ils évoquent sont fondés sur des découvertes de neurologues, de psychiatres. Le cerveau et son fonctionnement sont au coeur de l’histoire et ça rend le thriller encore plus passionnant, parce qu’après tout, cela pourrait arriver (et est déjà arriver dans certains endroit). Le Syndrome E n’est pas simplement un titre de livre et c’est ce qui fait toute la force de ce roman.

Si vous aimez les enquêtes criminelles haletantes, bien ficelées, basées sur des phénomènes scientifiques, je vous le conseille très très fortement.

Bisous les petits loups ❤